fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

Mouvement pour l’inclusion des salariés porteurs de pathologies chroniques

Le thème des maladies chroniques, mis en perspective avec le vieillissement de la population, les progrès ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

L’innovation au service de la stratégie

16/10/2012

Newsletter - Le Fil d'Ariane

innovation-strategie

Entretien avec Stéphanie Galvan, directrice du développement d’Ariane Conseil.

SG : « Lorsque nous accompagnons un Chargé de Mission Handicap dans sa réflexion stratégique, une question récurrente porte sur la manière de mener une politique innovante : comment trouver de nouvelles idées ? Comment aller plus loin par rapport à ce qui existe déjà dans l’entreprise ? Peut-on imaginer des orientations nouvelles qui pourraient dynamiser la démarche ? Il n’existe évidemment pas de recette miracle, mais bien des outils et des approches qui permettront d’élargir le champ de la réflexion. J’en retiendrai deux aujourd’hui : le benchmark, tourné vers l’exploration de ce qui se fait à l’extérieur, et la démarche participative, qui favorise la créativité en interne.

En quoi consiste le Benchmark ?

SG : Le benchmark a pour objectif de capitaliser sur les expériences d’entreprises rencontrant des problématiques similaires, pour faire émerger des solutions ayant fait leurs preuves. A cette fin, nous réalisons une étude documentaire des accords ou conventions d’entreprises engagées, soit dans le même secteur d’activité, soit sur le même bassin d’emploi, ou encore sur des entreprises du même format. Nous analysons ensuite les actions innovantes mises en œuvre et les résultats obtenus en interrogeant les chargés de Mission Handicap volontaires pour participer à l’étude. Cette approche permet d’avoir une vision sur ce que font les autres entreprises, non pas pour faire du « copier / coller » mais pour y puiser des idées « inspirantes ». Car attention, ce qui fonctionne dans telle entreprise ne « marchera » pas forcément dans une autre. Les pistes identifiées via le benchmark sont à mettre en perspective avec la culture, la maturité et le contexte propres à l’entreprise.

Un autre moyen d’innover est d’engager une approche participative avec des focus groupes ?

SG : En effet, associer des acteurs internes à l’élaboration de la Politique Handicap de demain présente trois intérêts majeurs : favoriser l’inventivité, être proche de terrain et enfin sensibiliser et préparer les acteurs au déploiement de la démarche, qui gagne d’ailleurs en légitimité lorsqu’elle est le fruit d’une réflexion collective. Nous constituons ainsi des groupes pluridisciplinaires que nous faisons réagir sur les différents volets de la Politique Handicap, via des techniques d’animation favorisant la libre expression, la créativité, les échanges. Les idées émises sont ensuite « passées au tamis » pour déboucher sur des préconisations concrètes et viables, qui ouvrent une palette de possibilités nouvelles au Chargé de Mission Handicap.

Ces prestations font partie de l’accompagnement stratégique proposé par le cabinet ?

SG : Oui, elles en font partie. La Politique Handicap d’une entreprise est ponctuée de moments clés : contractualisation, conception et mise en place du programme d’action, élaboration du budget, analyse des résultats… L’accompagnement stratégique que nous proposons est une collaboration « à la carte » qui s’adapte aux besoins de l’entreprise à chacune de ces étapes. Le benchmark ou les focus groupes ne sont que des exemples…

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie