fr / uk

A + | -

Imagine Human
Logo mobile

L'actualité du moment

Nous recrutons un chef de projet handicap, santé et QVT confirmé

Votre mission Vous intégrez une équipe pluridisciplinaire d’une dizaine de consultants confirmés, autonomes, responsables et engagés (ergonomes, psychologues, spécialistes ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Manager à distance : ça change quoi ?

16/05/2021

L’équipe dispersée n’a pas les mêmes besoins qu’une équipe dont les membres sont tous au même endroit...

Pour un manager, prendre la responsabilité d’une équipe dispersée est en général le signe d’une promotion (prise en charge de plusieurs sites, de plusieurs pays). Ces managers ont en général l’expérience du management d’une équipe rapprochée et déchantent rapidement s’ils agissent avec cette équipe comme avec leurs équipes précédentes.

Quel constat font-ils quand ils déchantent ? Leurs équipes n’avancent pas. Les résultats ne sont pas là comme ils l’attendaient. Ils ont l’impression de perdre le contrôle: ils ne sont pas entendus, l’essai de reprise en main avec une méthode directive ne donne pas de résultat.

Il y a-t-il des explications ? Oui, heureusement! L’équipe dispersée n’a pas les mêmes besoins qu’une équipe dont les membres sont tous localisés au même endroit :

  • Le sentiment d’appartenance n’est pas immédiat. Il doit être développé par le partage d’une vision et des objectifs avec l’équipe, ainsi que par le développement de relations interpersonnelles fortes. Le manager doit donc être plus présent dans ces équipes là pour expliquer ce qu’il veut faire, la contribution attendue de chacun dans la réalisation des objectifs et valoriser les réalisations.
  • Les membres éloignés manquent en général d’information car cette dernière ne circule pas toute seule dans les équipes dispersées. Il faut donc que le manager organise sa diffusion régulière.
  • Les équipes dispersées ont besoin de passer du temps ensemble mais le respect du temps de chacun est très important: ponctualité et respect de l’heure de fin de réunion sont primordiaux pour tenir compte des décalages horaires.
  • Les réunions doivent être participatives pour susciter l’intérêt. La prise de parole doit être organisée et égalitaire pour impliquer chaque personne.
  • A distance, l’implication qui permet la réalisation des tâches passe d’abord par du relationnel fort. Le management directif ne fonctionne pas, ce qui peut donner au manager l’impression qu’il perd le contrôle. Il lui faut mobiliser d’autres styles de management (explicatif, participatif).
  • Comme toutes les équipes, l’équipe dispersée a besoin de produire ensemble. Heureusement les outils de travail collaboratifs le permettent aujourd’hui. Il faut juste le prévoir car cela ne se mettra pas en marche tout seul.

Ces différences sont à prendre en compte dès le démarrage de ces équipes pour éviter les désillusions du manager mais aussi des équipiers.

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie