fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

Ariane Conseil recrute

Vous recherchez une expérience stimulante, où conviction, énergie et persévérance sont de mise ? Vous souhaitez intégrer une ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

La une

Etude nationale « Santé et QVT des travailleurs handicapés »

13/11/2017

Les résultats 2016/2017 maintenant disponibles

QualiTHravail - Infographie-2edition-p1

L’observatoire QualiTHravail® est la première enquête nationale sur la santé et Qualité de Vie au Travail (QVT) des salariés reconnus handicapés ou « simplement » en difficulté de santé au travail. Lancé pour la première fois en 2014, l’observatoire est reconduit tous les 2 ans. Avec un panel de 2671 répondants et 600 employeurs représentés, la seconde édition, permet, pour la première fois, d’avoir une visibilité par secteur d’activité.

Un observatoire : porquoi faire ?

« L’ambition de QualiTHravail® est de procéder à une évaluation longitudinale de la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en difficulté de santé au travail en interrogeant directement les personnes concernées.  Mais plus encore que l’ambition de mesurer, d’examiner et d’analyser, nous avons l’ambition, avec cet Observatoire de faire bouger les lignes en apportant les chiffres et les arguments pour faire évoluer tous les acteurs du handicap, de la Santé et de la Qualité de Vie au Travail« . explique Valérie Tran.
L’étude doit permettre d’apporter des réponses aux trois questions suivantes :
1. Comment se positionnent les travailleurs en situation de handicap ou en difficulté de santé en termes de QVT ;
2. Comment leurs conditions de travail peuvent-elles influencer (en bien ou en mal) leur QVT » ? ;
3. Quels leviers les employeurs peuvent-ils actionner pour améliorer la situation ? ».

Quels résultats ?

Le profil des répondants :

* 15% des répondants sont en difficulté de santé au travail sans pour autant être administrativement reconnus handicapés. Les personnes non reconnues sont souvent des personnes ayant un handicap psychique ou une maladie chronique qui ne souhaitent pas faire la démarche ou ignorent qu’ils pour bénéficier d’une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé.
* La grande majorité est touchée un handicap invisible (81%).
* La nature du handicap est principalement physique (51%). A noter également l’importante représentation des personnes ayant une maladie chronique (37%)

Les scores de QVT et la perception des conditions de travail :

* Les personnes porteuses de déficiences mentales, cognitives ou psychiques affichent les scores les plus faibles : respectivement 42 et 44 alors que le score général est de 53 sur une échelle de 0 (QVT très mauvaise) à 100 (QVT excellente)
* A noter que les personnes qui n’ont pas bénéficié d’aménagement alors qu’elles estiment qu’elles en auraient besoin ont des scores de QVT dégradés : 40 alors que le score général est de 53 sur une échelle de 0 (QVT très mauvaise) à 100 (QVT excellente)
* S’agissant des conditions de travail, les attentes se situent principalement sur les attentes portent principalement sur « l’évolution et le devenir du poste » et les « perspectives d’évolution professionnelles ». Dans une moindre mesure, on retrouve des thèmes autour de l’écoute et de la compréhension par le collectif et par le manager en cas de difficulté.

Les leviers d’amélioration de la QVT sont, par ordre décroissant :

* Le sentiment d’être accepté et soutenu par le collectif de travail en cas de difficulté (managers et collègues) avec un score de QVT qui de 26 points supérieurs à ceux qui ne se sentent pas acceptés
* l’aménagement des situations de travail au niveau des organisations : l’assouplissement des organisations (horaires, télétravail…) s’avère particulièrement adapté pour des personnes qui peuvent être confrontées à une certaine fatigabilité.
* l’information régulière des actions et dispositifs handicap mis en place par l’employeur qui permet aux personnes de connaitre la Politique Handicap et de se sentir écoutés et pris en compte.

Quelles orientations pour l’action ?

Un premier constat s’impose : les attentes et besoins des personnes en difficulté de santé sont le reflet des attentes et besoins de l’ensemble des salariés. En développant des politiques de QVT globales, l’employeur améliore la QVT de ses collaborateurs handicapés ou en difficulté de santé au travail.
Au-delà de ce constat général, les pistes d’actions s’articulent autour de 5 axes :
* Aménager les situations de travail en mettant l’accent sur l’assouplissement des organisations (horaires, télétravail…): l’aménagement des situations de travail arrive en tête des leviers d’amélioration de QVT ; proposer des organisations plus souples et plus inclusives est particulièrement adapté aux populations ayant les scores de QVT les plus critiques : handicap mental, psychique et maladies chroniques
* Favoriser le partage de la situation de handicap au sein du collectif de travail (équipe et management) en libérant la parole dans les équipes et en accompagnant les personnes concernées à vivre et partager leur situation. Le partage de la situation de handicap est crucial pour des personnes dont le handicap est invisible (soit 81% des répondants) et dont les conséquences sont souvent difficilement compréhensibles pour l’entourage. C’est un préalable au sentiment d’être accepté… sentiment qui arrive en 2ème position dans l’identification des leviers impactant positivement les scores de QVT
* Communiquer de manière spécifique et directe auprès des collaborateurs en situation de handicap ou en difficulté de santé au travail : la communication des employeurs quant aux actions menées sur le handicap et aux dispositifs mis en place en faveur des personnes handicapées arrive en 3ème position dans les leviers de QVT ; La communication directe est aussi un moyen de favoriser le sentiment de reconnaissance et d’écoute… des attentes très clairement exprimées dans les commentaires
* Agir en faveur des publics ayant des scores de QVT les plus faibles: les personnes souffrant d’un trouble psychique, d’une déficience mentale / cognitive ou d’une maladie chronique
* Travailler sur les sources de satisfaction et d’insatisfaction en termes de conditions de travail, et notamment sur les questions « d’évolution et de devenir du poste » et  « de perspectives d’évolution professionnelles ».

*******

Retrouvez l’infographie des résultats en cliquant ici

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie