fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

22ème Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées…

La SEEPH 2019 se prépare dès maintenant. Le cabinet Ariane Conseil vous propose des sensibilisations mobilisatrices, porteuses de ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Des solutions différentes et innovantes grâce à un nouveau partenariat

21/03/2017

Avec un cabinet d'ergothérapie

pole ergo-ergotherapie

Parce que nous nous nous adaptons en permanence à vos besoins, même les plus ponctuels, et souhaitons vous proposer le meilleur accompagnement possible, nous avons décidé de nous appuyer sur une nouvelle expertise : l’ergothérapie. Nous avons ainsi noué un nouveau partenariat avec Guy EHRETSMANN, Ergothérapeute D.E et membre du cabinet d’ergothérapeutes spécialisés, Pôle-Ergo, qui propose à des personnes en déficit d’autonomie des technologies adaptées et innovantes…

 Guy Ehretsmann-ergotherapeute-maintien dans l'emploi

L’ergothérapeute, un acteur de santé

Si Ariane Conseil s’est associé à un ergothérapeute tel que Guy EHRETSMANN, c’est parce qu’il apporte des solutions au handicap dans la vie professionnelle, autres que celles que nous pouvons apporter. Mais d’abord qu’est-ce qu’un ergothérapeute ? Et en quoi consiste son accompagnement ?

L ‘ergothérapeute est un professionnel de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l’activité humaine et la santé. L’objectif de l’ergothérapie est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace. Elle prévient, réduit ou supprime les situations de handicap en tenant compte des habitudes de vie des personnes et de leur environnement. L’ergothérapeute est l’intermédiaire entre les besoins d’adaptation de la personne et les exigences de la vie quotidienne en société.

La technologie pour compenser le handicap

Pour compenser la perte d’autonomie d’un salarié en situation de handicap, l’ergothérapeute, dans la mise en place d’un suivi personnalisé, conseillera sur les aménagements à prévoir ou déterminera le matériel à acquérir voir le modifiera afin de fluidifier un quotidien professionnel compliqué.
L’ergothérapie évolue ainsi avec les nouvelles technologies.

« Lorsque l’outil informatique ou technologique (tablettes, smartphone) constitue un obstacle ou une difficulté dans une pratique professionnelle quotidienne (douleurs,  manipulations difficiles et usages peu fluides), il s’agit peut-être d’un signal indiquant l’inadaptation d’un matériel standard aux spécificités motrices et/ou cognitives de son utilisateur. Ainsi que l’on règle, avant de prendre la route, l’orientation des rétroviseurs, la hauteur d’assise, l’inclinaison d’un siège de voiture, il est également possible d’effectuer de nombreux réglages et adaptations de ces matériels technologiques standardisés afin de répondre aux besoins précis de son utilisateur.
En faisant le point sur l’ensemble des facteurs jouant un rôle dans ces situations professionnelles, l’ergothérapeute est en mesure de proposer, non seulement des pratiques différentes, mais également des combinaisons de matériels et de logiciels capable de fluidifier l’accès et l’usage quotidien de ces matériels technologiques »
, explique Guy EHRETSMANN.

Il recourt donc régulièrement à l’imprimante 3D, par exemple, qui rend possible l’impression d’objets fonctionnels en plastiques, et permet, selon le besoin, de créer une aide technique adaptée à un patient spécifique inséré dans une situation particulière.

« Il arrive quelques fois qu’au contact de la personne en situation de handicap, des idées de matériel spécifique émergent mais que les objets n’existent pas ou que nous soyons limités par l’offre existante sur le marché. Travailler avec Guy EHRETSMANN nous permettra de proposer d’autres solutions de compensation parfaitement adaptés à la personne et à son environnement de travail », ajoute Valérie Tran, Présidente Directrice Générale d’Ariane Conseil.

L’implication des personnes directement concernées est bien sûr un incontournable pour s’assurer de l’adéquation du matériel et de sa bonne utilisation.

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie