fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

22ème Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées…

La SEEPH 2019 se prépare dès maintenant. Le cabinet Ariane Conseil vous propose des sensibilisations mobilisatrices, porteuses de ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Organisation Internationale du Travail nouvelle publication

15/12/2016

Handicap et aménagements "raisonnables"

A l’occasion de la Journée mondiale des personnes handicapées, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a fait paraître une nouvelle publication pour guider les entreprises sur quand et comment réaliser des aménagements sur les lieux de travail pour les travailleurs ayant des besoins spécifiques.

Le guide[1] intitulé « Promoting diversity and inclusion through workplace adjustments: A practical guide » (Promouvoir la diversité et l’inclusion grâce à des aménagements du lieu de travail: guide pratique) souligne que si tous les travailleurs doivent jouir d’un égal accès à l’emploi, certains sont confrontés à des obstacles qui peuvent les désavantager. Ces obstacles peuvent les empêcher d’accéder à l’emploi ou d’y rester et, si on ne les traite pas, ils peuvent aussi priver les entreprises d’un vivier de travailleurs plus vaste et plus diversifié dans lequel recruter.

Un guide qui prône l’« aménagement raisonnable »

Selon ce guide, un aménagement raisonnable consiste à effectuer une ou plusieurs modifications qui sont appropriées et nécessaires pour s’adapter aux caractéristiques individuelles d’un travailleur ou d’un candidat à un poste afin qu’il ou elle puisse bénéficier des mêmes droits que les autres. «Les ajustements raisonnables permettent d’exploiter pleinement le potentiel professionnel des travailleurs et contribuent par conséquent à la réussite de l’entreprise», explique Shauna Olney, Chef du Service des questions de genre de l’égalité et de la diversité.

QualiTHravail® : des demandes d’aménagements, elles aussi « raisonnables »

Les participants à la première session de l’observatoire en 2015[2] ont été très nombreux à partager leurs propositions pour améliorer leurs conditions de travail, notamment autour des aménagements souhaités (sur près d’un millier de propositions, près de 50% portaient sur des demandes d’aménagements). Pour la plupart (plus de 50%), ces demandes d’aménagements portaient sur une plus grande flexibilité des horaires de travail et dans une moindre mesure des adaptations matérielles de postes (10%). Ce sont donc somme toute des aménagements raisonnables qui ont été demandés par les salariés pour favoriser l’amélioration de leurs conditions de travail.

Aujourd’hui, en dépit du fait que refuser des ajustements raisonnables au travail pourrait constituer une forme de discrimination, l’entreprise a tout à gagner en prenant en compte ces recommandations de l’OIT, qui plus est lorsqu’elles font également partie des demandes concrètes des salariés en situation de handicap au travail comme le montrent les résultats de QualiTHravail®. Notons enfin que ces aménagements raisonnables peuvent être réalisés pour la plupart pour un coût faible pour l’employeur et donc se traduire par des bénéfices tangibles à la fois pour l’employeur et pour le travailleur.

[1] Promoting diversity and inclusion through workplace adjustments: A practical guide. International Labour Organization, 2016.
[2] QualiTHravail® : observatoire national sur la santé et qualité de vie au travail des salariés en situation de handicap – Résultats de l’édition 1 – Septembre 2015

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie