fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

22ième Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées…

La SEEPH 2019 se prépare dès maintenant. Le cabinet Ariane Conseil vous propose des sensibilisations mobilisatrices, porteuses de ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Diagnostic pénibilité chez Wienerberger

24/05/2016

Une formation-action pour évaluer la pénibilité au travail

Premier producteur mondial de briques en terre cuite, ce Groupe autrichien a fait appel à l’expertise du cabinet Ariane Conseil pour réaliser un diagnostic Pénibilité de ses sites de production français en formant des binômes d’auditeurs internes.

Alors que les 6 derniers critères de pénibilité entreront en vigueur au 1er juillet 2016*, Wienerberger France a souhaité faire d’une obligation légale l’opportunité de lancer une véritable démarche de prévention. Agnès Wohlhuter, chef de projet et consultante au sein du cabinet, en explique le déroulement : « pour la 1e fois, nous avons proposé d’allier une démarche experte à une formation-action : nous avons d’abord formé les acteurs de l’entreprise à la méthodologie de diagnostic – pour chaque usine, il s’agissait d’un binôme composé d’un membre du CHSCT et d’un représentant de l’équipe Santé Sécurité. Sur la base de cet apport théorique et du transfert de nombreux outils tels qu’un guide de l’évaluateur et des grilles d’analyse, chacun a ensuite pu accompagner Gaël Bardin, ergonome chez Ariane Conseil, dans le cadre d’un diagnostic pilote mené sur un site de fabrication de tuiles, puis de briques. Cette observation leur a ainsi permis d’effectuer ensuite l’ensemble des diagnostics, afin de nous remonter toutes les cotations. Nous avons alors pu les consolider et établir la cartographie comparée de chacun des sites. Une restitution a finalement eu lieu en présence des responsables d’activités, du DRH et du responsable Sécurité. Cette démarche s’est déroulée sur une dizaine de mois au total ».

Philippe Monier, responsable Sécurité chez Wienerberger France, revient sur l’importance et l’ampleur de cette action : « sans attendre un éventuel référentiel au niveau de notre branche d’activités qui n’aurait été que générique, nous voulions construire et affiner notre propre référentiel, de manière à pouvoir ensuite récolter les indicateurs et mesurer nos marges de progression. 180 fiches de poste ont été élaborées sur 8 de nos usines, en tenant compte par exemple des différentes lignes de production au sein d’une même unité. Ce qui en ressort vient alimenter le Document Unique et notre plan de prévention. Il s’agit bien d’une démarche d’amélioration continue ».

Notons que Wienerberger travaille aussi avec 1-One, partenaire d’Ariane Conseil sur la pénibilité, qui se charge de la partie système d’informations.

Philippe Monier souligne les points forts de l’accompagnement par le cabinet : « outre la qualité de nos échanges, j’ai particulièrement apprécié la capacité de mes interlocuteurs à s’ajuster en permanence à l’actualité et à l’évolution des textes réglementaires ; ainsi certains barèmes ayant été modifiés ou reprécisés en cours d’intervention (la notion de gestes répétitifs, par exemple), cela a changé les résultats ! Surtout, nous avons pu largement dépasser le cadre binaire de la réglementation (pénible ou non, au sens légal du terme) afin d’initier des actions de prévention même à partir d’un niveau de pénibilité moindre, tel qu’une gêne ».

Agnès Wohlhuter conclut par un autre bénéfice de ce type de démarche : « le fait d’avoir associé les partenaires sociaux dès le départ conduit à un partage de résultats mieux compris et validés. La démarche apparaît comme d’autant plus légitime ». Ajoutons enfin que l’enjeu, pour le cabinet, est généralement de rendre les entreprises autonomes dans la réalisation de leur diagnostic pénibilité au travail.

Logo W

* Les 4 premiers critères le sont depuis 2015.

 

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie