fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

22ème Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées…

La SEEPH 2019 se prépare dès maintenant. Le cabinet Ariane Conseil vous propose des sensibilisations mobilisatrices, porteuses de ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Malakoff Médéric – Bonnes pratiques

17/03/2015

La question du bien-être au travail...

malakoff-mederic-sante-qualite-vie-travail

Le point avec Mony Druon-Peyrat, Responsable Qualité de Vie au Travail, Santé, Prévention des Risques Psychosociaux et Risques Professionnels.

Même si l’expression Qualité de Vie au Travail est relativement récente, le groupe de protection sociale Malakoff Médéric s’intéresse à la question du bien-être au travail depuis de nombreuses années. Le point avec Mony Druon-Peyrat, Responsable Qualité de Vie au Travail, Santé, Prévention des Risques Psychosociaux et Risques Professionnels.

Le baromètre santé et bien-être au travail
Nous sommes fortement engagés dans la démarche de la Qualité de Vie au Travail qui fait partie des thèmes privilégiés de la Santé au Travail au sein de notre entreprise, et ce, depuis longtemps. En 1988, nous aidions déjà les salariés à concilier leur vie professionnelle et leur vie privée en créant le premier « Mini Club Malakoff Médéric » pour accueillir leurs enfants.
Plus tard, nous avons vécu une réorganisation de nos services qui a eu un impact direct sur la santé et le bien-être des salariés. Dans ce contexte, auquel s’est ajouté la montée des risques psycho-sociaux, nous avons décidé, en 2010, de lancer une enquête novatrice : les salariés ont été invités à remplir un questionnaire de manière anonyme et confidentielle sur leur perception de leur santé et leur bien-être au travail. Ce baromètre offre une photographie complète du climat social de l’entreprise au niveau national. Nous avons d’ailleurs relancé cette initiative en 2014 pour dresser un bilan des mesures prises, les faire évoluer et en créer de nouvelles.

Des dispositifs pour les salariés
Les résultats du a ce ce baromètre « Santé et Bien-Etre »nous ont permis d’enclencher un grand nombre d’actions.
Nous avons équipé certains de nos sites de salles de sport et mis en place des ateliers de massage. Il est remonté que ces aménagements étaient très appréciés.
Nous sommes également attentifs à la question du handicap psychique. Nous avons créé un livret visant à éclairer les managers sur ce sujet et sur le rôle qu’ils ont à jouer. Nous les avons également dotés d’une fiche sur les aides à leur disposition et d’un outil de suivi des salariés.
« Mon accompagnement reprise » rentre aussi dans cette démarche de Qualité de Vie au Travail. Il s’agit d’un service de soutien et d’accompagnement aux salariés en arrêt de travail « longue durée ». Dès lors que l’arrêt excède une durée de 30 jours, ils sont contactés, s’ils le souhaitent, pour un accompagnement personnalisé.
Un service d’écoute psychologique anonyme et gratuit est également disponible pour permettre aux salariés d’exprimer leurs difficultés.
D’autres projets sont en cours comme la mise en place d’actions à destination des aidants, c’est-à-dire des salariés qui ont en charge un proche dépendant ou malade. Ils représentent un pourcentage non négligeable des collaborateurs et ont souvent du mal à concilier travail et vie personnelle. Nous avons choisi de proposer un atelier relaxation sur un site particulièrement touché par la problématique. Les résultats obtenus étant probants, nous envisageons de déployer cette démarche sur d’autres sites.
L’ été prochain, il est prévu que nous travaillions sur un module d’e-formation sur les TMS pour aider les collaborateurs confrontés à cette problématique.
Toutes ces actions sont vécues comme très positives par les collaborateurs.

Une équipe dédiée
Pour mettre en place tous ces dispositifs, nous avons fait le choix de décentraliser le service social sur chaque site pour être au plus proche des besoins des collaborateurs. Nous disposons donc d’un référent par site mais aussi d’un réseau de médecins du travail et d’assistantes sociales et d’une psychologue clinicienne. Cette dernière assure des permanences régulières pour recevoir les salariés et anime des réunions d’expression sur différents thèmes. Une sophrologue devrait venir compléter l’équipe prochainement pour animer des ateliers autour du sommeil par exemple.

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie