fr / uk

A + | -

Logo mobile Logo mobile

L'actualité du moment

22ème Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées…

La SEEPH 2019 se prépare dès maintenant. Le cabinet Ariane Conseil vous propose des sensibilisations mobilisatrices, porteuses de ...

En savoir + En savoir +

Infos & actus

Innovations technologiques et compensations du handicap

17/12/2014

Deux exemples concrets

innovations-technologiques-compensations-handicap

Entretien avec Gaël BARDIN, chef de projet et ergonome (certifié ergonome européen et habilité IPRP) pour le cabinet, responsable de notre veille « Innovation et compensation du handicap ».

Je vous lance un challenge : parmi toutes les innovations sélectionnées cette année dans votre veille, pouvez-vous nous présenter deux solutions majeures facilement transposables dans le monde du travail ?
L’exercice est périlleux, beaucoup de solutions innovantes sont proposées chaque année. Mais je relève le défi ! Spontanément, j’ai envie de vous répondre le dispositif « EyeSchool » et « l’exosquelette ».

Ces solutions ne me parlent pas… A quoi sert « EyeSchool » et à qui est-il destiné ?
« EyesSchool » est un dispositif numérique et mobile destiné à la base aux écoliers/étudiants. Il est utilisé entre-autres, dans le monde du travail, pour faciliter l’accès aux formations aux personnes déficientes sensorielles (visuelles et/ou auditives) ou présentant des troubles sévères du langage ou de l’apprentissage (DYS).

Alors, comment ça marche ? Très concrètement, cette solution est composée d’un ordinateur portable, d’un scanner, d’une caméra, d’une barre de capture numérique et d’une synthèse vocale :
– La caméra, reliée à l’ordinateur, filme ce que les personnes n’arrivent pas à lire dans la salle de formation. La barre de capture enregistre quant à elle les mouvements de la main du formateur qui écrit au tableau et les retranscrit sur le PC.
– L’ordinateur, confié à une personne en situation de handicap, affiche alors l’image qui peut être retraitée instantanément en fonction de ses besoins (luminosité, contraste, zoom, netteté, inversion, fausses couleurs etc.).
– Le scanner permet quant à lui de consulter des documents contenant initialement des petits caractères.
– Et enfin la synthèse vocale lit les documents.

On voit bien ici l’intérêt de cette solution pour des apprenants déficients visuels. Mais ce dispositif est aussi adapté aux personnes déficientes auditives ou porteuses de troubles du langage et de la communication : ces dernières peuvent par exemple enregistrer directement les informations inscrites au tableau, et ainsi se libérer de toute prise de note !

Très utile en effet ! Dans quelles situations préconisez-vous ce matériel ?
Il est important de comprendre que l’intégration et/ou le maintien dans l’emploi d’une personne en situation de handicap ne peut pas s’arrêter à l’adaptation de son poste de travail. Comme tout le monde, ces salariés viennent travailler en voiture/transports en commun, se déplacent dans leurs locaux, vont aux toilettes/au self… et doivent être formés ! L’environnement de travail au sens large doit donc être adapté à leurs besoins. Nous préconisons donc cette solution pour toute intégration et maintien dans l’emploi de salariés déficients visuels/auditifs ou DYS susceptibles d’être formés au cours de leur parcours professionnel (remise à niveau, mobilité professionnelle etc.).

Et ainsi favoriser l’accès à la formation professionnelle pour tous ! Parlez-nous maintenant de cet « exosquelette »…
Pour faire simple, l’exosquelette est « un harnais » assistant les personnes dans le transport et la manipulation de charges et d’outils. Plusieurs modèles existent en fonction des besoins, comme par exemple l’exosquelette muni d’une potence permettant de suspendre en hauteur un outil de travail et ainsi aider le salarié dans ses mouvements et son port de charges. A mon sens, le plus révolutionnaire reste l’exosquelette doté de deux bras articulés : le salarié, muni de cette solution, peut dorénavant porter des charges lourdes et ce de manière répétée sans le moindre effort !

Ces exosquelettes sont donc utiles aux entreprises à plus d’un titre. Ils permettent par exemple :
De prévenir les risques de Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) et toutes les blessures afférentes à la manipulation et au transport d’outils/de charges
– De maintenir en activité professionnelle des salariés en situation de handicap

Vous m’avez convaincu ! Je peux déjà en acheter ?
Oui ! Attention cependant, ces solutions sont nouvelles et tous les modèles n’existent pas encore. Les exosquelettes actuellement sur le marché sont conçus pour assister les salariés dans le port de charges fixes. Cependant, dès le premier trimestre 2015, de nouveaux modèles apparaitront adaptés au port répété de charges variables. Ce sont les préparateurs de commandes qui vont être contents !

Pour en savoir plus :
http://www.eyeschool.fr/
http://www.exhauss.com/fr_exhauss.htm

Partager cet article

1 pers. sur 4 est amenée à souffrir de troubles psychiques au cours de sa vie